Auteur : Bernard Werber / Livre : Nous les dieux

bw5.jpg

Résumé du site officiel :

Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden.
Auteur : Bernard Werber / Livre : Nous les dieux vide
Là, perchée sur un haut plateau, une ville: Olympie. Dans son coeur, une étrange institution, L’Ecole des Dieux, et ses professeurs: les 12 dieux de la mythologie grecque, chargés d’enseigner l’art de gérer les foules d’humains pour leur donner l’envie de survivre, de bâtir des cités, de faire la guerre, d’inventer des religions ou d’élever le niveau de leur conscience.
vide
La nouvelle promotion? 144 élèves dieux qui vont devoir s’affronter à travers leurs peuples, leurs prophètes, chacun avec son style de divinité.
vide
Mais la vie sur Aeden n’est pas le paradis. Un élève essaie de tuer ses congénères, un autre est tombé fou amoureux du plus séduisant des professeurs, Aphrodite, déesse de l’amour, et tous se demandent quelle est cette lumière là-haut sur la montagne qui semble les surveiller…

Mon avis :

La plupart des lecteurs trouvent le style de Werber très « scolaire » oui je suis tout à fait d’accord avec vous… mais comment expliquez-vous toutes ces ventes ? Et je préfere personellement ce style d’écriture je trouve que cela est plus plaisant à lire (peut être ai-je de mauvais gouts qui sait ?). Avant d’entrer dans le vif du sujet (la critique), je tiens à mettre un chapeau d’honneur a Werber, car avec l’intégration dans ses livres des Encyclopédies du savoir relatif et absolu de Edmond Wells j’ai appris beaucoup de choses.

Je me suis donc plongé dans la lecture de « Nous les dieux »…au début je me rememorais facilement les aventures du roman précedent: « l’empire des anges » Apres environ dix pages l’histoire est lancée et on assiste aux aventures de Michael Pinson en se faisant toujours une idée de la suite, qui , en faite, est toute fausse (C’est aussi cela l’effet Werber) Et commencent enfin les cours pour nos apprentis dieux. Il n’y a pas que ça mais je trouve personellement, que les histoires concernant les peuples crées par les apprentis ne sont pas très plaisants à lire mais cela fait partie de l’histoire…Si vous cherchez un livre facile à lire, un livre amusant et instructif choisissez donc la serie des anges et des dieux de Werber… Bon j’y vais….je vais lire Jonathan Livingston le Goeland (dont vous aurez la critique) et je me replonge dans le Souffles des Dieux. Ciao

 

Note : 9/10

 


Répondre

Sang pour sang moi... |
Morganebib |
LE BLOG DE BEST SELLER ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Calice Noir
| ma vie
| Amour, Beauté, Désir